Surfer ni vu ni connu : est-il possible de cacher son adresse IP ?

Surfer sur internet n’a plus rien d’anodin. Avec tout ce qu’il se passe et tout ce qu’on voit à la télé, je ne peux qu’imaginer ce que le gouvernement ou d’autres personnes peuvent faire ou imaginer. Je vois bien le gouvernement nous pister si on va sur certains sites, ou des hackers nous attendre au tournant. Et si je peux comprendre les motivations de l’Etat français à venir fouiller dans notre vie privée pour empêcher des attentats, je suis beaucoup plus sceptique par rapport à la loi Hadopi ou à d’autres politiques de surveillance et de répression. D’où mon envie de masquer certaines connexions !

Et quand je parle de cela, je ne fais même pas référence aux gloutons de l’information. Désolé de le dire, mais Google, c’est l’aspirateur à données et à cookies. Impossible de se cacher sur le net avec eux. En même temps, son existence repose sur la consommation de données personnelles de ses utilisateurs. Je vais pas leur reprocher, ils font un bon boulot, mais parfois c’est un peu exagéré… Vous saviez que même en mode privé, les données sont collectées ? Comment cela se fait-il que vous ne vous en rendiez pas compte ? C’est juste qu’ils ne les réutilisent pas pour afficher les pubs. C’est le truc le plus visible quand on pense à la collecte de données. Et c’est juste pour se donner un genre et une bonne conscience. Bref, moi je préfère laisser le moins de traces possibles et c’est pour ça que je me fends de quelques lignes pour vous donnez 3 solutions pour surfer en masquant son IP, anonymement et se cacher de ceux qui nous observent.

Le proxy , la solution de facilité
pour cacher son IP ?

Un serveur proxy, c’est un serveur mandataire. En fait, il sert d’intermédiaire entre vous et votre connexion pour cacher cette connexion. En fait, vous appelez un proxy, et c’est lui qui se rendra sur les pages que vous voulez consulter. Et comme ça, vous ne mettez jamais un clic de vous-même sur un site et ne donnez jamais votre IP.

C’est bien, mais c’est pas le Pérou… Le plus gros problème selon moi, c’est le temps de connexion… Comme vous vous connectez à un serveur qui se connecte à son tour, c’est un peu un détour pour l’information et donc le temps de chargement est plus long. Bon, je dis pas, si c’est un serveur français, on en n’est pas encore à quelques millisecondes près… Mais imaginez l’utilisation d’un serveur indonésien ou chinois pour masquer votre IP… Là on parle de secondes, voire dizaines de secondes entre chaque lien sur lequel vous cliquez…

D’un autre côté, ils faut leur laisser que ces logiciels sont (parfois) gratuits, qu’il y a des options comme la désactivation des cookies, des applets java, etc.

En cela, il faut distinguer deux types de serveurs proxy. Il y a le « premium« , je vais l’appeler comme ça. L’anonymat est plus avancé, si je puis dire. C’est plus difficile de vous tracez, mais pas complètement impossible. En tout cas, ce sera plus dur qu’avec un proxy gratuit. Surtout qu’ils ont mauvaise réputation. Là, je dois dire : pas faux ! Si c’est gratuit, comment est-ce que le propriétaire paie ses coûts de maintenance ? Moi je dirais, en vous espionnant et en revendant les données que vous tenter de masquer… Et aussi, il y a tout à fait moyen de retrouver votre IP, et pas nécessairement la justice, mais bien quiconque le veut. Enfin, je dois glisser une ligne sur les logiciels web proxy qui offrent les mêmes services, mais qui ne fonctionnent pas avec les sites utilisant la technologie Ajax (Ex : Facebook).

Cacher son IP

Le VPN, la solution idéale pour masquer son IP

Le VPN est un réseau privé virtuel qui utilise un protocole qui chiffre et encapsule les informations. En fait, ça relève du chiffrement et ce n’est pas sans rappeler d’autres technologies. Je pense au Bitcoin, par exemple. En fait, le logiciel du VPN va chiffrer les données (et donc les masquer) et seul vous avez la clé, ce qui vous permet de lire les informations envoyées par paquet. C’est un peu le principe de tunnel où les données sont envoyées d’un côté et récoltées de l’autre côté.

La seule chose que votre fournisseur d’accès internet peut savoir, c’est qu’il y a des données qui sont transmises entre votre périphérique et un VPN. Et ensuite, c’est le VPN qui va consulter les sites à votre place. En bref, je recommande à 100 % l’utilisation d’un VPN. Ca permet :

  • de garantir l’anonymat en changer l’adresse IP (et donc la localisation)
  • d’éviter la géolocalisation
  • de contourner la censure et le blocage aux sites internet
  • d’améliorer la qualité de la connexion par rapport à un serveur proxy, car c’est du direct.

Par contre, il faut utiliser un maximum les autres protocoles de chiffrement comme le HTTPS. Et je souligne en parlant d’autres protocoles qu’il est possible d’utiliser un VPN avec du FTP ou de l’IMAP

Juste avant, je vous disais que l’anonymat était garanti. Je veux juste prévenir que c’est toujours une question de prestataire… Il y en a de confiance, comme il y en a qui sont limite louche. Perso, je recommande NordVPN ou encore ExpressVPN.

Surfer ni vu ni connu

Comment le réseau TOR pourrait-il être la solution ultime ?

On a tous déjà entendu parler de TOR et de l’anonymat qu’il donnait à ses utilisateurs…

TOR, c’est un logiciel qui se construit sur un réseau mondial de routers. Ce sont des nœuds qui se situent un peu partout et votre connexion passe par plusieurs d’entre eux avant d’arriver à destination. Et chacun est chiffré afin de rendre « très compliqué », voire impossible, l’envie de tracer quelqu’un sur le net. Si je devais donner un exemple, je dirais que vous, qui êtes installé au chaud dans un fauteuil à Clermont-Ferrand… Eh bien votre connexion passe par un routeur à Paris, puis Dublin, puis New York, puis Rio avant de repartir sur Berlin où est hébergé le site que vous consulté. Parfait, tout le monde croira que l’utilisateur est à Rio.

Seul problème avec cet anonymat garanti, c’est la vitesse. La connexion a des serveurs multiples pour se cacher ralenti très fortement la vitesse de connexion.

Enfin quand je dis seul problème, c’est celui dont vous vous préoccupez… Parce qu’à côté de cela… Tor, c’est comme Le Caire… Un nid d’espions !

Il y a des escrocs, des hackers, des terroristes qui se cachent dans le dark web et cherchent comment vous hacker. Et puis il y a la cyber police qui les traquent et qui VOUS traquent pensant que vous faites partie de la criminalité. Parce que, pourquoi vous utiliseriez ce réseau si ce n’est pour pirater quelque chose ??

Enfin, il faut savoir que les adresses IP du réseau TOR sont connues… Ce qui permet de tracer assez « facilement » les utilisateurs et le contenu posté.

27