Quand l’informatique se met au vert !

Le développement durable figure parmi les préoccupations politiques de divers pays du monde entier. Fondé sur 3 piliers (environnement, social et économie), ce concept écologique limite l’exploitation sauvage des ressources naturelles. Il encourage aussi l’utilisation des énergies renouvelables.

En effet, chaque secteur est désormais concerné par cette priorité, y compris le secteur informatique. Comment l’informatique peut-elle se mettre au vert ? Je vous explique tout dans cet article.

La télémaintenance informatique : un geste écologique

L’informatique fait partie de ces domaines qui ont un impact significatif sur l’environnement. La preuve, l’utilisation d’internet et de logiciels de maintenance divers favorise l’émission de gaz à effet de serre.

Il est donc important de bien gérer les outils informatiques à votre disposition, mais pas que ! Il faut aussi accorder une grande attention à tout ce qui touche à la maintenance informatique. Pour une informatique verte, privilégiez notamment la télémaintenance informatique, dite « à distance », qui se veut à la fois pratique et écologique.

Si pour les travaux de maintenance classiques, vous devez faire appel à des agents physiques pour diagnostiquer votre PC, avec la télémaintenance, il vous suffit de contacter les équipes pour une intervention rapide. Ainsi, les techniciens pourront vous accompagner pour un dépannage, une installation et vous proposer des solutions d’aide à distance.

La télémaintenance informatique réduit aussi les déchets informatiques et limite la surproduction. Un concept qui s’inscrit véritablement dans une démarche de développement durable et de protection de l’environnement.

télémaintenance informatique dépannage

L’utilisation d’un site web dit écologique

De nombreuses études le prouvent : le secteur informatique représente 7 % de la consommation mondiale d’électricité. Conscients de ce fait, les géants de l’informatique et du web se sont engagés pour limiter leur consommation. Ils ont opté pour une utilisation durable des ressources renouvelables dans leur entreprise.

Force est aussi de constater qu’internet et ses sites émettent un grand taux de carbone dans l’atmosphère. Plus le nombre d’internautes augmente, plus le taux est élevé. Malheureusement, pour l’heure, il n’existe pas encore d’outils spécifiques pour calculer l’émission en carbone d’un site web. En revanche, grâce à des développeurs et à des ingénieurs, il est parfaitement possible de comparer les émissions de CO2 de chaque site web et de les limiter au maximum.

La réduction des transferts de données

Pour réduire la consommation d’énergie et l’émission des gaz à effet de serre, on peut aussi diminuer le poids de chaque page web. Cela s’applique aussi bien pour les navigations sur PC que celles sur mobile. En effet, cela permet une charge plus rapide et efficace des données, donc une réduction considérable des transferts.

Il existe aujourd’hui plusieurs méthodes pour réduire le poids d’une page web. On cite :

  • la réduction des différents scripts publicitaires sur le site,
  • la limitation des lecteurs automatiques notamment des vidéos,
  • l’usage limité des différentes polices personnalisées,
  • la compression d’image.

À vous de choisir celle qui vous convient le mieux. L’objectif reste le même : rendre le secteur informatique plus vert. Ainsi, le dépannage informatique et l’utilisation d’un site web adapté seront des solutions efficaces pour une mise au vert et une contribution à la préservation de l’environnement.

10