Les forfaits 4G illimité vont-ils être interdits ?

15 000 tonnes de CO2, soit 2 % du total des émissions de gaz à effet de serre en France provenaient des appareils numériques en 2019. Pour y remédier, le Sénat a mis en place des mesures décisives, dont une proposition de loi sur l’interdiction des forfaits 4G illimité qui sera votée cet automne. Gros plan sur les raisons de cette solution drastique et les réactions des opérateurs mobiles. 

L’impact du numérique sur l’environnement 

Pour attirer de nouveaux clients, les opérateurs mobiles multiplient les promotions et les offres avantageuses comme le forfait 4G illimité. Et avec une hausse à 30 % de la consommation annuelle de données mobile, le numérique a son rôle à jouer dans le réchauffement climatique. Pour changer la donne, la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat compte interdire les forfaits mobiles avec data illimitée. Cette proposition de loi sera votée à l’automne et servira à rendre obligatoire la tarification adaptée au volume de données du forfait. Les abonnés devront donc prendre conscience de leur consommation de données et payer la facture au juste prix. Pour appuyer leur requête, les sénateurs ont évoqué qu’en 2040, le taux d’émissions de gaz à effet de serre provoqué par le numérique en France atteindra les 60 %. Parce que l’utilisation d’internet implique celle de terminaux tels que les télévisions grand écran, les ordinateurs, les smartphones et objets connectés qui sont énergivores, les sénateurs veulent à tout prix ralentir la cadence, car « La place du numérique est grandissante, le risque est de ne plus pouvoir le maîtriser » si l’on se fie aux doutes de Patrick Chaize, le président de la mission d’information sur le numérique et l’environnement. 

smartphone et ordinateur

Interdiction des forfaits 4G illimités : qu’en pensent les opérateurs ? 

Face aux mesures proposées par le Sénat, les opérateurs réagissent. Pour Sébastien Soriano, président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes), il vaut mieux éviter d’en arriver là et de miser sur un baromètre vert sous forme d’application. Les consommateurs seront ainsi informés sur l’impact de leur utilisation des réseaux sur l’environnement et sauront mettre en place un système d’autorégulation. Pour Stéphane Richard, PDG d’Orange, la consommation numérique est un choix personnel. Si la prise de conscience est possible pour demander aux abonnés de réduire leur consommation, l’heure n’est pas à l’interdiction de l’exploitation des réseaux. 

Qui propose le forfait 4G illimité en France ? 

La limite de consommation a toujours été appliquée en France, jusqu’au moment où l’opérateur Free décide de proposer aux consommateurs le tout premier forfait 4G illimité en 2017, et ce, pour un abonnement à 15,99 € par mois. SFR lui emboite le pas avec le forfait « Série illimitée » facturé à 17,99 €/mois pour les ménages disposant d’une connexion fixe SFR Familly. Pour les Français qui ont opté pour la connexion 4G illimitée, 90 % pensent que c’est nécessaire pour naviguer sur internet avec un téléphone mobile, 85 % apprécient de ne plus avoir à se soucier des problèmes de dépassement de forfaits, 81 % sont contents de pouvoir augmenter la consommation de data.

6